La Formation      

KOUDETAT,
UNE FORMATION 
RENVERSANTE !

CUSTOM JAVASCRIPT / HTML

KOUDETAT,
UNE FORMATION 
RENVERSANTE !

❤️ Ça, c'est l'histoire de koudetat... 
Bonjour 🌞 Et bienvenue chez toi ! 

Moi, c'est Nesrine, je suis la CEO de Koudetat et je vais te raconter l'histoire d'une folle aventure...

Koudetat est une formation créée par l'équipe de The Family. Depuis 2013, The Family accompagne des entrepreneurs à l’échelle globale. Ses fondateurs, Alice Zagury, Oussama Ammar et Nicolas Colin, sont de fervents défenseurs de la liberté d'entreprendre. La mission de The Family est de permettre à toute une génération d’entrepreneurs de réaliser leurs rêves.
Et pour cela, ils s’appuient sur 3 piliers : 

(1) La rébellion face à certaines injonctions normatives  
Il faut nommer les maux, d’ordres culturels et structurels, pour mieux s’en défaire : peur de l’échec, rapport à l’argent problématique, élitisme, manque d’ouverture à l’international et d’ambition, bureaucratie illisible et écrasante, paternalisme ambiant, clientélisme dans chaque industrie...
(2) L’ouverture des possibles grâce à Internet 
Internet a complètement transformé la réalité entrepreneuriale en permettant à n’importe qui :
- d’avoir accès à l’information et donc de s'instruire ;
- de rassembler des gens autour de son produit, d’une cause ;
- de créer soi-même, sans que cela ne coûte trop cher, sa solution ;
- de lever des fonds sans connaître préalablement de business angel ;
- de trouver des outils technologiques pour chaque problème.

(3) L’éducation, 1er levier pour changer le monde  
Toute innovation commence par un individu qui s’autorise à agir. Et pour cela, l’éducation est essentielle : rendre abordables et explicites ces nouvelles opportunités offertes par la révolution numérique, autant sur le plan philosophique, qu’opérationnel. 

❤️ Connaissez-vous l'histoire de Koudetat ? ❤️

Bonjour 🌞 Et bienvenue chez toi ! 
Moi, c'est Nesrine, je suis la CEO de Koudetat et je vais te raconter l'histoire d'une folle aventure...

Koudetat est une formation créée par l'équipe de The FamilyDepuis 2013, The Family accompagne des entrepreneurs à l’échelle globale. Ses fondateurs, Alice Zagury, Oussama Ammar et Nicolas Colin, sont de fervents défenseurs de la liberté d'entreprendre. La mission de The Family est de permettre à toute une génération d’entrepreneurs de réaliser leurs rêves.

Et pour cela, ils s’appuient sur 3 piliers : 

(1) La rébellion face à certaines injonctions normatives  
Il faut nommer les maux, d’ordres culturels et structurels, pour mieux s’en défaire : peur de l’échec, rapport à l’argent problématique, élitisme, manque d’ouverture à l’international et d’ambition, bureaucratie illisible et écrasante, paternalisme ambiant, clientélisme dans chaque industrie...
(2) L’ouverture des possibles grâce à Internet 
Internet a complètement transformé la réalité entrepreneuriale en permettant à n’importe qui :
- d’avoir accès à l’information et donc de s'instruire ;
- de rassembler des gens autour de son produit, d’une cause ;
- de créer soi-même, sans que ça coûte trop cher, sa solution ;
- de lever des fonds sans connaître de business angel ;
- de trouver des outils technologiques pour chaque problème.

(3) L’éducation, 1er levier pour changer le monde  
Toute innovation commence par un individu qui s’autorise à agir. Et pour cela, l’éducation est essentielle : rendre abordables et explicites ces nouvelles opportunités offertes par la révolution numérique, autant sur le plan philosophique, qu’opérationnel. 

Las de répéter à chaque nouvelle startup qui rejoignait The Family les mêmes choses : l’équipe décide de filmer les cours. L’ensemble des conseils, connaissances, techniques et témoignages recueillis à force d’accompagner des startups se retrouvent donc en vidéo.

Certains extraits sont accessibles publiquement sur Youtube… et très rapidement, ces vidéos atteignent des centaines de milliers de vues

L’équipe de The Family commence alors à recevoir des centaines d’emails, tous posent la même question : “Où peut-on trouver la version intégrale de cette formation ?”. 
C’est donc à la demande de la communauté que The Family a créé Koudetat : un parcours pédagogique complet, pour tous ceux qui souhaitent apprendre à entreprendre, quel que soit leur stade de maturité entrepreneuriale.

Koudetat est devenue la formation de référence à l’entrepreneuriat qui aborde tous les thèmes du business à l’ère d’Internet.
Las de répéter à chaque nouvelle startup qui rejoignait The Family les mêmes choses : l’équipe décide de filmer les cours.

L’ensemble des conseils, connaissances, techniques et témoignages recueillis à force d’accompagner des startups se retrouvent donc en vidéos.

Certains extraits sont accessibles publiquement sur Youtube… et très rapidement, ces vidéos atteignent des centaines de milliers de vues

L’équipe de The Family commence alors à recevoir des centaines d’emails, tous posent la même question : “Où peut-on trouver la version intégrale de cette formation ?”. 

C’est donc à la demande de la communauté que The Family a créé Koudetat : un parcours pédagogique complet, pour tous ceux qui souhaitent apprendre à entreprendre, quel que soit leur stade de maturité entrepreneuriale.

Koudetat est devenue la formation de référence à l’entrepreneuriat qui aborde tous les thèmes du business à l’ère d’Internet.
Depuis 2014, Koudetat a rassemblé des millions de vues sur Youtube, plus de 60 000 utilisateurs de sa plateforme qui ont apprécié les contenus gratuits, et des milliers de clients qui se sont offert la formation entière.

De nombreux entrepreneurs francophones, reconnus aujourd'hui, se sont formés en parcourant les vidéos, comme : Heetch, Agricool, Comet, Fempo, Shanty, Joone, Trusk… pour ne citer qu’eux.
Qu’il s’agisse d’une école de surf à Bali, d’une agence de design au Maroc, d’une startup en Bretagne ou d’un restaurant à Marseille… Les entreprises des élèves de Koudetat sont extrêmement variées !

Tous les jours, notre équipe reçoit des témoignages de remerciements, des récits d’aventures, des résultats à la hausse, qui nous comblent de joie : c’est tout le sens de la mission de Koudetat !
Depuis 2014, Koudetat a rassemblé des millions de vues sur Youtube, plus de 60 000 utilisateurs de sa plateforme qui ont apprécié les contenus gratuits, et des milliers de clients qui se sont offert la formation entière.

De nombreux entrepreneurs francophones, reconnus aujourd'hui, se sont formés en parcourant les vidéos, comme : Heetch, Agricool, Comet, Fempo, Shanty, Joone, Trusk… pour ne citer qu’eux.
Qu’il s’agisse d’une école de surf à Bali, d’une agence de design au Maroc, d’une startup en Bretagne ou d’un restaurant à Marseille… Les entreprises des élèves de Koudetat sont extrêmement variées !

Tous les jours, notre équipe reçoit des témoignages de remerciements, des récits d’aventures, des résultats à la hausse, qui nous comblent de joie : c’est tout le sens de la mission de Koudetat !
C’est tout le paradoxe. L’entrepreneur n’a ni besoin de permission, ni de diplôme pour passer à l’action. Il est libre de faire et d’apprendre par lui-même. D’autant que Google répond déjà à toutes les questions ! Alors pourquoi donc faire une formation pour “apprendre à entreprendre” ?

D’abord, le business en France est malheureusement encore bien trop perçu négativement :
- l’idée d’argent, d’enrichissement, est sale ; 
- la notion de travail signifie étymologiquement, “torture” ;
- l’humiliation systématique à l’école face à l’erreur, inhibe la prise de risque, la créativité et plus gravement, toute confiance en ses capacités ;
- la prévalence de la théorie sur la pratique laisse peu de place aux approches micro-économiques, au “faire”, aux cas concrets et actuels pourtant si nécessaires au passage à l’action ;
- l’ambition est synonyme de démesure, de dents qui rayent le parquet ;
- l’anti-américanisme profond empêche d’aborder certains succès de manière apaisée.

Pour démystifier l’entrepreneuriat, Koudetat a choisi de :
1) Déconstruire une approche scolaire ou linéaire de l’entrepreneuriat. L’entrepreneuriat n’est pas “une suite logique” a priori. L’entrepreneur tâtonne à chaque stade d’avancement de son business et décide de ses priorités en fonction de son contexte unique.
2) Prendre le temps d’exposer une série d’exemples vivants auxquels on puisse se raccrocher et s’identifier.

Ensuite, il y a des erreurs systématiques qu’on peut éviter. Comme par exemple, démarrer en sous-traitant à une agence de développeurs la toute 1ère version de son produit ou bien ne pas tenter de vendre son offre avant de la produire, ou encore, ne pas chercher à déléguer rapidement.

Enfin, si l’entrepreneuriat s’enseigne, c’est par des entrepreneurs eux-mêmes, et non des académiciens décorrélés du terrain. 

En revanche, tout entrepreneur n’est pas nécessairement bon pédagogue, car savoir transmettre des idées clefs avec enthousiasme est une compétence rare.

Chez Koudetat, tous les intervenants sont animés par cette même passion : partager leurs expériences pour que d’autres réussissent à leur tour. Et le “prof principal”, Oussama, est un grand amoureux du storytelling.
C’est tout le paradoxe. L’entrepreneur n’a ni besoin de permission, ni de diplôme pour passer à l’action. Il est libre de faire et d’apprendre par lui-même. D’autant que Google répond déjà à toutes les questions ! Alors pourquoi donc faire une formation pour “apprendre à entreprendre” ?

D’abord, le business en France est malheureusement encore bien trop perçu négativement :
- l’idée d’argent, d’enrichissement, est sale ; 
- la notion de travail signifie étymologiquement, “torture” ;
- l’humiliation systématique à l’école face à l’erreur, inhibe la prise de risque, la créativité et plus gravement, toute confiance en ses capacités ;
- la prévalence de la théorie sur la pratique laisse peu de place aux approches micro-économiques, au “faire”, aux cas concrets et actuels pourtant si nécessaires au passage à l’action ;
- l’ambition est synonyme de démesure, de dents qui rayent le parquet ;
- l’anti-américanisme profond empêche d’aborder certains succès de manière apaisée.

Pour démystifier l’entrepreneuriat, Koudetat a choisi de :
1) Déconstruire une approche scolaire ou linéaire de l’entrepreneuriat. L’entrepreneuriat n’est pas “une suite logique” a priori. L’entrepreneur tâtonne à chaque stade d’avancement de son business et décide de ses priorités en fonction de son contexte unique.
2) Prendre le temps d’exposer une série d’exemples vivants auxquels on puisse se raccrocher et s’identifier.

Ensuite, il y a des erreurs systématiques qu’on peut éviter. Comme par exemple, démarrer en sous-traitant à une agence de développeurs la toute 1ère version de son produit ou bien ne pas tenter de vendre son offre avant de la produire, ou encore, ne pas chercher à déléguer rapidement.

Enfin, si l’entrepreneuriat s’enseigne, c’est par des entrepreneurs eux-mêmes, et non des académiciens décorrélés du terrain. 

En revanche, tout entrepreneur n’est pas nécessairement bon pédagogue, car savoir transmettre des idées clefs avec enthousiasme est une compétence rare.

Chez Koudetat, tous les intervenants sont animés par cette même passion : partager leurs expériences pour que d’autres réussissent à leur tour. Et le “prof principal”, Oussama, est un grand amoureux du storytelling.
Pendant des heures, Oussama et ses invités partagent leur point de vue, passant d’anecdotes en anecdotes, de grands principes business, en illustrations concrètes et souvent amusantes. 

Oussama est un entrepreneur et business angel qui est tombé dans la marmite des startups depuis son plus jeune âge (12 ans !). Il a eu quelques succès, et a surtout essuyé beaucoup d’échecs, à tel point qu’il a décidé de les partager aux autres et d’investir son argent sur des entrepreneurs bien meilleurs que lui.

Oussama a le don de provoquer son auditoire avec une façon de penser qui surprend. Il est irrévérencieux et caustique. Il fait des fautes de français. Il ne cherche pas à faire plaisir et parle sans tabou des problèmes qui tirent les entrepreneurs vers le bas - qu’il s’agisse des aberrations du code du travail ou de de la quête de validations inutiles.

Il est tellement direct qu’on a le sentiment de prendre des claques à chaque “punchline”. Et c’est exactement pourquoi l’écouter engendre des réalisations. Son point de vue est un “pas de côté” qui aide à se défaire d’une mentalité conformiste.

Sa liberté de ton ne lui a pas valu que des éloges, bien au contraire. Face au succès de ses interventions, nombreux sont les journalistes français qui ont dressé un portrait de lui lapidaire, allant jusqu’à le comparer à un gourou.
Rassurez-vous, Koudetat n’a rien d’une secte et peu importe que vous soyez d’accord ou non avec les idées partagées : l’important est que vous preniez position et agissiez pour votre entreprise.

Aussi, la moindre des casseroles d’Oussama ressurgit dans la presse, comme pour mieux prouver son inutilité. Il n’est jamais agréable de voir étalée publiquement la haine des autres à son égard. Mais en France, dès lors qu’on prend des risques et qu’on fédère un mouvement nouveau, cela fait partie du jeu. 
Vous aussi, en tant qu’entrepreneur, vous pourrez peut-être faire face à ce type de réactions. Un conseil ? Si vous savez que vous n’avez rien à vous reprocher, n’y prêtez pas attention et avancez. Et si vous avez commis des erreurs, reconnaissez-les et avancez.

Heureusement, Oussama a de l’humour et un grand sens de l’autodérision. Même lorsqu’il affirme des vérités - dont seul lui aurait connaissance, il est prêt à les questionner. Et surtout, ses affirmations et son regard auront pour résultat de vous faire réfléchir, de voir les choses différemment afin de mieux vous forger votre propre opinion.

Koudetat a été conçue pour donner plus de liberté et d’autonomie, alors faites-en bon usage 😉
Pendant des heures, Oussama et ses invités partagent leur point de vue, passant d’anecdotes en anecdotes, de grands principes business, en illustrations concrètes et souvent amusantes. 

Oussama est un entrepreneur et business angel qui est tombé dans la marmite des startups depuis son plus jeune âge (12 ans !). Il a eu quelques succès, et a surtout essuyé beaucoup d’échecs, à tel point qu’il a décidé de les partager aux autres et d’investir son argent sur des entrepreneurs bien meilleurs que lui.


Oussama a le don de provoquer son auditoire avec une façon de penser qui surprend. Il est irrévérencieux et caustique. Il fait des fautes de français. Il ne cherche pas à faire plaisir et parle sans tabou des problèmes qui tirent les entrepreneurs vers le bas - qu’il s’agisse des aberrations du code du travail ou de de la quête de validations inutiles.

Il est tellement direct qu’on a le sentiment de prendre des claques à chaque “punchline”. Et c’est exactement pourquoi l’écouter engendre des réalisations. Son point de vue est un “pas de côté” qui aide à se défaire d’une mentalité conformiste.

Sa liberté de ton ne lui a pas valu que des éloges, bien au contraire. Face au succès de ses interventions, nombreux sont les journalistes français qui ont dressé un portrait de lui lapidaire, allant jusqu’à le comparer à un gourou.
Rassurez-vous, Koudetat n’a rien d’une secte et peu importe que vous soyez d’accord ou non avec les idées partagées : l’important est que vous preniez position et agissiez pour votre entreprise.

Aussi, la moindre des casseroles d’Oussama ressurgit dans la presse, comme pour mieux prouver son inutilité. Il n’est jamais agréable de voir étalée publiquement la haine des autres à son égard. Mais en France, dès lors qu’on prend des risques et qu’on fédère un mouvement nouveau, cela fait partie du jeu. 
Vous aussi, en tant qu’entrepreneur, vous pourrez peut-être faire face à ce type de réactions. Un conseil ? Si vous savez que vous n’avez rien à vous reprocher, n’y prêtez pas attention et avancez. Et si vous avez commis des erreurs, reconnaissez-les et avancez.

Heureusement, Oussama a de l’humour et un grand sens de l’autodérision. Même lorsqu’il affirme des vérités - dont seul lui aurait connaissance, il est prêt à les questionner. Et surtout, ses affirmations et son regard auront pour résultat de vous faire réfléchir, de voir les choses différemment afin de mieux vous forger votre propre opinion.

Koudetat a été conçue pour donner plus de liberté et d’autonomie, alors faites-en bon usage ;)
Les retours sur la formation sont unanimes : Koudetat a pour effet de passer à l’action plus rapidement. Et pour cause : Koudetat expose des cas pratiques vraiment intéressants et des façons de raisonner face à un problème.

Koudetat est devenu un outil essentiel pour les entrepreneurs. A tel point que des incubateurs d’entreprises font la demande d’achat de licences de formations Koudetat pour les faire visionner à leurs incubés.

Les témoignages présentés sur ce site n’ont pas été difficiles à obtenir, ils ont été difficiles à sélectionner, tant les parcours de chacun sont riches d’enseignement.

La créativité est centrale chez Koudetat. Elle est la toute première marche vers l’entrepreneuriat et reste une constante tout du long. Pour activer cette créativité, koudetat passe par 3 leviers : l’inspiration, croire en soi et le travail.
- L’inspiration consiste à faire marcher son imagination sur la base d’exemples saisissants. Elle se puise à la fois dans les conférences d’Oussama comme dans les nombreux exemples d’entrepreneurs. Comprendre les différents business models et revenir aux débuts et sur les moments transformatifs de Heetch, Agricool ou Joone permet d’avoir un référentiel bien plus large, sur lequel s’appuyer.

- Croire en soi, se faire confiance, demande d’être tolérant face à ses approximations, à son ignorance et à ses peurs. Koudetat évoque sans retenue les échecs, les peines et montre qu’il est possible de progresser, quel que soit son point de départ. L’optimisme n’est pas une option mais le choix que l’entrepreneur exerce quotidiennement !

- Le travail, la continuité dans l’action, retourner “au charbon” sans se démoraliser par de faibles résultats, ne pas s'asseoir sur des lauriers au 1er succès, tirer des conclusions justes de ses tests, persévérer encore et toujours pour passer chaque étape avec brio… c’est exactement ce à quoi Koudetat incite dans chacune de ses vidéos.
Les retours sur la formation sont unanimes : Koudetat a pour effet de passer à l’action plus rapidement. Et pour cause : Koudetat expose des cas pratiques vraiment intéressants et des façons de raisonner face à un problème.

Koudetat est devenu un outil essentiel pour les entrepreneurs. A tel point que des incubateurs d’entreprises font la demande d’achat de licences de formations Koudetat pour les faire visionner à leurs incubés.

Les témoignages présentés sur ce site n’ont pas été difficiles à obtenir, ils ont été difficiles à sélectionner, tant les parcours de chacun sont riches d’enseignement.

La créativité est centrale chez Koudetat. Elle est la toute première marche vers l’entrepreneuriat et reste une constante tout du long. Pour activer cette créativité, koudetat passe par 3 leviers : l’inspiration, croire en soi et le travail.
- L’inspiration consiste à faire marcher son imagination sur la base d’exemples saisissants. Elle se puise à la fois dans les conférences d’Oussama comme dans les nombreux exemples d’entrepreneurs. Comprendre les différents business models et revenir aux débuts et sur les moments transformatifs de Heetch, Agricool ou Joone permet d’avoir un référentiel bien plus large, sur lequel s’appuyer.

- Croire en soi, se faire confiance, demande d’être tolérant face à ses approximations, à son ignorance et à ses peurs. Koudetat évoque sans retenue les échecs, les peines et montre qu’il est possible de progresser, quel que soit son point de départ. L’optimisme n’est pas une option mais le choix que l’entrepreneur exerce quotidiennement !

- Le travail, la continuité dans l’action, retourner “au charbon” sans se démoraliser par de faibles résultats, ne pas s'asseoir sur des lauriers au 1er succès, tirer des conclusions justes de ses tests, persévérer encore et toujours pour passer chaque étape avec brio… c’est exactement ce à quoi Koudetat incite dans chacune de ses vidéos.

Depuis covid, la formation Koudetat s’est encore transformée
avec de nouveaux contenus spécialement conçus pour cette période de crise ;
des cadeaux inédits : des avantages négociés sur tous les meilleurs outils numériques actuels ;
une messagerie dédiée, active et instantanée avec toute la communauté d’élèves.

Ce renouvellement a été orchestré en collaboration avec Alice et Oussama... par moi-même, Nesrine Sahraoui, nouvelle CEO.

Je suis née et j'ai grandi en Algérie avant de suivre des études d'audiovsuel à Paris. Employée chez Side, l’une des startups accompagnée par The Family, j'ai très vite été saisie par l’environnement bouillonnant de l’entrepreneuriat. 

Je connais Koudetat comme ma poche… puisque c’est moi qui étais derrière la caméra et montais toutes les vidéos ;)

J'aime chouchouter les power users. Je connais toutes les conférences et interviews par cœur et j'en comprends profondément la valeur. Je n'ai qu’une seule envie : que tous les entrepreneurs francophones en bénéficient.
N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez me témoigner votre expérience de Koudetat ou bien si vous pensez que votre offre pourrait intéresser les 90 000 entrepreneurs abonnés à la newsletter, on peut 
tout-à-fait imaginer des partenariats 😃

❤️ nesrine@koudetat.co
The Family  |  copyright 2021
Tous Droits Réservés

Depuis covid, la formation Koudetat s’est encore transformée
- avec de nouveaux contenus spécialement conçus pour cette période de crise ;
- des cadeaux inédits : des avantages négociés sur tous les meilleurs outils numériques actuels ;
- une messagerie dédiée, active et instantanée avec toute la communauté d’élèves.

Ce renouvellement a été orchestré en collaboration avec Alice et Oussama... par moi-même, Nesrine Sahraoui, nouvelle CEO.

Je suis née et j'ai grandi en Algérie avant de suivre des études dans le cinéma à Paris. Employée chez Side, l’une des startups accompagnée par The Family, j'ai très vite été saisie par l’environnement bouillonnant de l’entrepreneuriat. 

Je connaîs Koudetat comme ma poche… puisque c’est moi qui étais derrière la caméra et montais toutes les vidéos ;)

J'aime chouchouter les power users. Je connais toutes les conférences et interviews par cœur et j'en comprends profondément la valeur. Je n'ai qu’une seule envie : que tous les entrepreneurs francophones en bénéficient.
N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez me témoigner votre expérience de Koudetat ou bien si vous pensez que votre offre pourrait intéresser les 90 000 entrepreneurs abonnés à la newsletter, on peut tout-à-fait imaginer des partenariats ;) 

❤️ nesrine@koudetat.co
The Family | copyright 2021 | Tous Droits Réservés